Aller directement au contenu | Aller directement au menu principal | Aller directement au menu de la rubrique
Lambo
Changer l'apparence du site

Worms School

Apprenez à compter vos victimes

Accueil > Worms 4 Mayhem > Preview
Imprimer cette page

Worms 4 : Preview

Preview de Worms 4 : mayhem (23 avril 2005)

Introduction

Je reprends ma calculatrice, et malgré tous mes efforts et après avoir martyrisé ces pauvres touches, je retombe toujours sur le même résultat :

12 jeux Worms en 10 ans. Mais que s'est-il passé chez ces anglais ? Alors bien sûr tout le monde sait qu'ils aiment entretenir leurs gazons et que pour cela une bonne tonne de ver de terre fait bien l'affaire mais tout de même, il doit y avoir autre chose.

Historique

La première fois que j'ai goûté du ver de terre, ça avait le goût de reviens-y. Alors, j'ai pas lâché le morceau et j’ai continué à suivre. Et je pense avoir bien fait parce que d'année en année, ils se sont bonifiés !

Au tout début, c'était un petit tas de pixels vert et rose. On a eu la chance de les voir engraisser un peu et devenir de plus en plus armés et redoutables. Vous vous en souvenez de ces petites frimousses armées jusqu'aux dents et prêtes à tout pour éliminer la racaille ? C'était il y a 5 ans déjà !

Et on n'allait pas s'en arrêter de si bon chemin. Nos chers lombrics ont la côte. Et pourquoi ne pas franchir la pas si tentant et si à la mode de la 3D ? Certes, il a fallu attendre un peu et parfois savoir faire preuve de patience et d'indulgence mais le pas était franchi. En 2003, Worms 3D voit le jour. C'est le dixième opus, mais le premier entièrement en 3D avec de toutes nouvelles armes, etc. Bref, une petite révolution dans l'univers déjanté des défourailleurs asticotés. La pilule fut difficile à avaler pour les nostalgiques des premiers jours. Et on peut le concevoir.

Mais la 3D nous ayant ouvert ses portes, ne croyez pas que le 10 de der était abattu. On remet le couvert un an plus tard. Voilà un nouveau concept qui est mis en place. Les vers, c'est bien, les forts, c'est pas mal non plus. Alors on se met à bâtir des forteresses et à utiliser toute une batterie d’armes de siège dans Worms Forts. Et là encore, on se demande si le jeu a vraiment été bien perçu. Les fans de la première heure, qui ont contribué au succès planétaire des premiers opus, ne sont pas forcément ravis.

Alors quid de ce petit dernier qui a surpris tout le monde ?

Quoi de neuf alors ?

J'étais encore en train de faire les campagnes de Worms Forts quand la nouvelle m'est tombée dessus au mois de janvier. J'ai limite cru à une blague. Encore un nouveau Worms ! Mais j’ai même pas fini le précédent ?

Qu'à cela ne tienne, Worms 4 : Mayhem est en route. Pour mai nous dit-on ! Et il devrait rallier tous les suffrages cette fois. Le mot d'ordre ? Le retour au concept original. Pour les dix ans de la série, on prend tout ce qu'il y a eu de meilleur. 10 ans, ça se fête dignement.

On change encore une fois d'éditeur, on revient au combat normal (tiens je t'envoie un bazooka sur la tête… hin hin hin, t'avais pas vu la mine à côté de toi ! booom !), on met le tout en trois dimensions sur un terrain entièrement destructible et on ajoute un éditeur de ver de terre et un éditeur d'arme. Tant attendus !

Ainsi, vous retrouverez les joies de refaire vos équipes, mais vous y ajouterez le plaisir de les déguiser en cow-boy ou en Village People. Et si les armes conventionnelles ne vous conviennent pas assez, personnalisez-les !

On prendra donc soin de passer par la case tutoriel pour voir comment notre caméra fonctionne et comment profiter pleinement de ces nouvelles armes. Et une fois tout cela acquis, comme au bon vieux temps, on ira faire une bonne dose de missions. Ceci avant d'aller doser ses potes sur le net. Quelle joie de s'en prendre plein la gueule et de rendre coup pour coup !

Conclusion

Alors certes, il reste quelques incertitudes sur les qualités intrinsèques du jeu. Les 2 précédents opus n'étant pas parfait en terme de maniabilité et de jouabilité, on se demande bien si ce nouveau venu tiendra compte de ces manques. Mais soyez rassurés, on retrouvera l'ambiance cartoonesque, délirante, et mesquine et tant appréciée d'un bon vieux Worms.

La seule inconnue qui reste au tableau et que la calculatrice n'a pas su résoudre, c'est l'intérêt qu'aura cet opus à 6 mois d'écart avec le prédédent. Un ver ça va, deux vers, ça va toujours, trois vers, ça va encore… mais 12 vers bonjour les dégâts !

Enfin, si l'aventure vous tente, il va falloir commencer à refaire votre stock de vers afin d'être prêt pour le combat pendant l'été 2005 !

Page valide XHTML1.0 strict Page valide CSS2 Get Firefox !